De
8 à 12 ans

moi moi moi…

« … Ça ne te fait pas de peine cette petite fille toute seule dans son coin que personne n’aime ?
Ben non. Elle est rejet. C’est normal… »

(Pierre Foglia, La Presse)

Comme tous les matins, l’arrivée des enfants à l’école marque le début de la journée. Le concierge a déjà fait de la classe un lieu accueillant. Anatole, Mathilde, Suzanna et Ferdinand, amis depuis longtemps, se précipitent dans leur local qu’ils transforment en joyeux chaos. L’entrée du professeur vient canaliser cette énergie débordante. Les esprits se concentrent sur un problème à résoudre. Les mains se lèvent, chacun bondissant de sa chaise pour donner LA réponse. L’enthousiasme de Mathilde criant « moi moi moi … » pour répondre à la question ainsi que la récompense qu’elle se mérite, suscitent toutefois une réaction hostile de la part des autres. À la fin de la journée, le concierge venu remettre de l’ordre découvre ce qui s’est passé. Dans la cour d’école comme en classe, Mathilde semble maintenant exclue. Elle a beau essayer de réintégrer le groupe, on l’ignore. Même son meilleur ami semble se détacher d’elle.

Mathilde s’isole de plus en plus. La classe devient à ses yeux un lieu étrange et menaçant. Elle finira par prendre une décision qui saisira tout le monde et que même la délicatesse du concierge ne pourra renverser.

Scénariste Lise Vaillancourt
Metteur en scène Robert Dion
Scénographe Anick La Bissonnière
Compositeur Frédéric Desager
Conceptrice des costumes et accessoires Marie-Soleil Lavoie
Conceptrice d’éclairage Sonoyo Nishikawa
Conseilller à l’acrobatie Alain Sébastien Gauthier
Conseillère à la chorégraphie Marta Carter
Conseiller à la rythmique Charles Duquette
Équipe de création Peggy Allen, Searth Boun, Lynne Cooper, Richard Fréchette, Charles Gaudreau, Anne Gendreau, Steeve Munger, Francis Néron
« DynamO Théâtre réussit sans moraliser, en réitérant sa confiance dans les vertus dédramatisantes de la fantaisie…. L’évocation et la suggestion sont les clés de son art, la poésie et la métaphore ses ailes…. Ce spectacle à la théâtralité endiablée, variée et riche de références de toutes sortes impose son sens de façon instantanée… »
Jean St-Hilaire, Le Soleil, Québec, Canada